Avec Microsoft Star, Microsoft veut vous faire oublier Google

Google est la page d'accueil la plus utilisée au monde. Peu importe le navigateur que nous utilisons. L'une des premières choses que nous faisons habituellement lors de la configuration d'un nouveau navigateur, à la fois sur les PC et sur les mobiles et autres appareils, est de configurer ce site Web comme page principale pour l'avoir à portée de main dès le début. Est le meilleur? Non. Celui qui nous offre le plus d'informations ? Soit. Il n'y a tout simplement pas d'autres alternatives qui attirent vraiment l'attention des utilisateurs et offrent un plus grand attrait à Google. Par conséquent, pour profiter de cet écart, Microsoft vient de frapper la table, et avec elle vient d'annoncer l'arrivée de Démarrer.

Microsoft veut que vous oubliez Google

Microsoft a déjà son propre moteur de recherche de type Google, Bing. Cependant, ce moteur de recherche ne convainc pas les utilisateurs car, en réalité, il ressemble trop à la page Google. Profitant du grand nombre de fonctions et de fonctionnalités qu'il a développées ces derniers mois (comme le Windows 10 panneau d'actualités et d'intérêts), Microsoft a décidé d'aller plus loin et de profiter de cette fonctionnalité pour créer un nouveau site Web utile pour les utilisateurs. Un site web qui offre vraiment une valeur ajoutée et qui mérite de remplacer Google aussi bien dans le navigateur Windows que sur notre mobile.

Qu'est-ce que Microsoft Start

D'une manière générale, Microsoft Démarrer propose un concept similaire à l'application Google typique que la plupart d'entre nous auront installée sur notre mobile. D'une part, nous aurons un moteur de recherche (en utilisant le moteur Bing, bien sûr) pour pouvoir faire n'importe quelle requête sur le Web facilement, tandis que d'autre part nous pourrons voir la météo et toutes sortes d'actualités et informations d'intérêt, juste en dessous, profitant ainsi de l'espace vide de l'écran.

Start atteint les utilisateurs de deux manières différentes. D'une part, nous avons son site , MicrosoftStart.com , que nous pouvons également utiliser dans Chrome, Bord et Firefox, tandis que d'un autre côté nous aurons un Mobile App (Pour Android et iOS) qui nous permettra de toujours avoir dans notre poche cette nouvelle plateforme d'information, tout comme nous portons l'appli Google sur notre mobile.

Microsoft Démarrer 1

Les éléments que l'on peut voir, en plus du moteur de recherche, sur ce nouveau site internet sont :

  • Actualités
  • Horaire
  • Traffic
  • sportif
  • L'argent

Ce nouveau site Web est clairement inspiré du concept News and Interests de la barre des tâches de Windows 10. Mais pas seulement cela, mais il a aussi des fonctions héritées de le panneau de widgets Windows 11 . En dessous, il s'appuie sur les services d'information MSN et Microsoft News qui, depuis plus de 25 ans, informent les utilisateurs. Grâce à nos intérêts, Microsoft Start peut nous montrer directement toutes les informations pertinentes en ouvrant simplement le navigateur. Et, surtout, en arrêtant de donner nos données à Google.

Microsoft Démarrer 2

Réussira-t-il à remplacer Google ? Compliqué (mais pas impossible)

Bien sûr, il s'agit d'une nouvelle page Web très utile à configurer comme page par défaut dans notre navigateur. Cependant, la vérité est qu'il lui est difficile de remplacer Google. La première chose est que les gens sont êtres d'habitude , et bien que Bing soit un excellent moteur de recherche, la plupart des gens préfèrent toujours utiliser Google. La deuxième chose, de notre point de vue, est que passer d'un site Web aussi basique que celui de Google à un site contenant autant d'informations peut être accablant et déroutant pour les utilisateurs qui souhaitent simplement rechercher quelque chose sur le Web. Et la troisième chose est que, s'il y a déjà eu plusieurs tentatives pour convaincre les utilisateurs (Bing, la page d'accueil d'Edge, Windows 10 News of Interest, etc.) et que rien n'a fini par faire la magie, qu'est-ce qui nous fait penser que ce service fais-le?

Il faudra attendre de voir si, au final, les utilisateurs décident de donner une chance à Microsoft, de faire un trou dans leurs navigateurs et de voler des parts de marché à Google.