Quand Final Cut sortira-t-il sur iPad, le sera-t-il sur iPadOS 15 ?

Dans certains cas, il est déjà possible d'installer iPhone et iPad applications sur Mac. Cependant, nous ne trouvons pas cette possibilité à l'envers sauf si le développeur a décidé d'adapter son application macOS à l'écosystème de Apple tablettes et mobiles. Cela devient encore plus étrange lorsque l'on considère la puissance de l'iPad Pro avec la puce M1. Le temps est-il proche pour nous de voir des applications comme Final Cut sur ces appareils ? Et d'autres applications professionnelles ? Nous l'analysons.

Raisons de croire que l'iPadOS 15 y parviendra

La WWDC 2021 approche à grands pas et c'est le jour de son ouverture de juin 7 nous verrons présentées les versions suivantes des systèmes d'exploitation Apple. Il y a un désir évident de voir iOS 15 et ses changements esthétiques attendus, l'évolution de macOS 12, quelles fonctions de santé watchOS 8 intègre et même si tvOS 15 changera son interface comme on le dit. Cependant, l'attente la plus élevée est suscitée par iPadOS 15 selon ce qui est vu dans la dernière génération d'iPad Pro.

Quand Final Cut sortira-t-il sur iPad

Déjà en 2019, ce système d'exploitation était le protagoniste car c'était l'année de sa naissance, se séparant officiellement d'iOS et laissant un avenir très ouvert aux possibilités pour les tablettes. La puce M1 que les modèles "Pro" montent maintenant est également la même que la MacBook Support Pro, MacBook Air, Mac mini et iMac. Par conséquent, au niveau matériel, nous avons déjà un ordinateur à part entière. Dans notre examen, nous l'avons classée comme une Ferrari sans essence précisément en raison de la faiblesse de sa puissance avec un logiciel qui, malgré ses grandes avancées, a encore besoin de quelque chose de plus.

Final Cut sur iPad Final Cut Pro, Logic Pro et Xcode sont les exemples les plus fiables d'applications Mac exclusives à être sur l'iPad, car en fait c'est Apple lui-même qui est en charge de leur développement. Cependant, il existe de nombreuses autres applications professionnelles qui n'ont pas encore leur place sur iPad et si elles le font, c'est de manière très "légère", sans proposer des versions aussi complètes que celles de bureau. De toute évidence, transformer une expérience PC en un format prenant également en charge les commandes tactiles n'est pas une tâche d'une journée, mais il existe déjà suffisamment d'outils et de raisons pour le faire.

Apple a prévenu pendant des années avec son marketing que cela allait arriver. La comparaison continue de l'iPad avec les ordinateurs, allant même jusqu'à affirmer qu'il y en avait plus, était plus que préméditée. Il est vrai que l'iPad vous offre d'autres possibilités qu'un Mac, et l'Apple Pencil en est un bon exemple. Mais il est encore insuffisant pour beaucoup de franchir le pas final et de voir véritablement en eux une alternative aux ordinateurs ou au moins de se permettre une seconde option avec eux s'ils décident de continuer à utiliser le Mac en priorité. Et oui, c'est maintenant.

Mais et si cela n'arrivait pas ou du moins pas complètement ?

Avec toute l'humilité du monde, sans plus de données que quiconque peut en avoir, dans cet écrit, nous pensons qu'en effet, iPadOS 15 fera quelque chose pour apporter des éléments Mac à l'iPad. Bien sûr, nous prenons également en compte la possibilité inverse ou qu'au moins ce n'est pas comme nous le souhaitons. Comme l'a expliqué notre collègue Fernando del Moral dans un podcast récent , Apple est une entreprise qui veut bien prendre soin de ses développeurs car les applications sont l'un des facteurs de différenciation avec les autres plateformes. Le lancement de Final Cut sur iPadOS pourrait être le début de la fin pour des applications comme Luma Fusion , une application qui fait également la promotion de l'entreprise californienne chaque fois qu'elle en a l'occasion.

Les doutes sont sur la table, les souhaits aussi. Il ne nous reste plus qu'à faire tourner l'horloge et arriver ce 7 juin à 7h00 (heure péninsulaire espagnole) pour commencer à découvrir les doutes. La « macOSification » d'iPadOS arrivera-t-elle ?