Call of Duty pourrait passer de la Xbox et de la PS5 à d'autres machines, mais lesquelles ?

Le rachat d'Activision Blizzard par Microsoft a Call of Duty les fans en haleine, notamment ceux de PlayStation, qui voient la présence de la franchise sur leurs consoles en danger. Il est donc normal qu'à chaque nouvelle déclaration de Phil Spencer, le patron de la division jeux vidéo de Microsoft, beaucoup craignent que tôt ou tard la franchise nord-américaine finisse appartenant exclusivement à la Xbox territoire.

Call of Duty pourrait passer de Xbox et PS5 à d'autres machines

PlayStation, rien à craindre ?

Mais bien sûr, ces mêmes fans qui vivent dans la peur devraient rencontrer Phil Spencer, un personnage caractérisé par quelque chose qui est pour être extrêmement amical avec le reste des concurrents, qu'il n'hésite pas à féliciter s'il pense avoir fait quelque chose de bien. Une autre chose est ce qui se passe à huis clos, où l'Américain sort ses crocs et explique très clairement quelles sont les limites de ses franchises.

Le fait est que ces dernières heures Phil a encore une fois montré sa loquacité dans les médias et n'a pas hésité à nous jeter un autre os pour nous divertir. A cette occasion, son message n'a pas été restrictif envers les Call of Duty franchise mais dans l'autre sens, assez expansive car, bien qu'il n'ait pas évoqué une éventuelle exclusivité sur Xbox et le départ de PlayStation, il a préféré ouvrir des horizons et faire un vœu : où aimeriez-vous voir la franchise Activision réussir ?

Plus précisément, Phil Spencer a déclaré que « Call of Duty sera spécifiquement disponible sur PlayStation. J'aimerais bien le voir sur Switch , j'aimerais voir le jeu sur de nombreux écrans différents. Notre intention est de traiter Call of Duty comme Minecraft . »

Un Call of Duty mondial

Effectivement, la clé est Minecraft . Dès le début de l'accord entre Microsoft et Activision Blizzard, beaucoup ont avancé que les plans de Redmond ne seraient pas restrictifs et, au contraire, ils chercheraient à finir par conquérir n'importe quel appareil sur lequel un jeu vidéo pourrait tourner. On ne dira pas qu'une caisse enregistreuse comme dans le cas de Destin , mais consoles, ordinateurs, smartphones, tablettes et même smart TV.

Zone de guerre de Call of Duty.

Microsoft est conscient que le plus petit marché du jeu vidéo est celui des consoles et qu'une grande partie du gâteau des affaires réside dans les appareils mobiles, auxquels près de 2.8 milliards de personnes dans le monde sont accrochées en permanence d'une manière ou d'une autre . Les autres, jusqu'à 3,000 XNUMX, sont des utilisateurs de PlayStation, Xbox et Nintendo machines, générations actuelles et précédentes, donc…

Preuve en est que Phil Spencer lui-même tient à le préciser en précisant que « cette opportunité [l'acquisition] est vraiment une question de mobile pour nous […] Si l'on pense aux trois milliards de personnes qui jouent aux jeux vidéo, il n'y a qu'environ 200 millions de foyers équipés d'une console. C'est-à-dire qu'ils continueront d'élargir le Warzone jambe de Call of Duty et d'autres qui pourraient apparaître dans le futur.

Dans le cas de Switch, évidemment, c'est une étape nécessaire pour être présent dans 100% des foyers équipés de consoles et il reviendrait dans le giron des Japonais près d'une décennie après son dernier opus, après le lancement sur Wii U de Call of Duty . Fantômes du devoir à la fin de 2013. Donc voir ce que Microsoft veut faire, si vous êtes une PlayStation gamer , n'ayez pas peur des problèmes triviaux comme l'exclusivité. Dans Xbox, ils ne semblent pas être dans le domaine des ventes, des revenus et des bénéfices.